#Déco : Débuter le tissage comme un(e) pro

La mode du tissage

Si l’on prend la définition de « mode » – manière temporaire et collective de faire et de penser – on pourrait se dire que le tissage est une décoration et une activité qui passera. Certainement, mais la mode a aussi, l’avantage d’être un système en boucle qui revient régulièrement.

Dans tout les cas, c’est maintenant qu’on les voit partout! Ils sont incontournables pour donner une touche bohème chic! Il s’accorde d’ailleurs très bien avec le style scandinave qui est très probablement le numéro 1 actuel de la déco d’intérieur. Cela donne donc un côté vintage et adoucie l’ambiance par son aspect plutôt naturel presque « indien ».

Petit point culture : En effet, il s’avère que cette technique/objet est inspiré de la culture amérindienne.

Ce qui fait le succès de cet tendance ? L’infinité de personnalisations, de déclinaisons et d’effets. Et en plus, avec un minimum de volonté, on peut faire de très jolies choses.

Actuellement, le plus en vogue c’est le tissage mural. Personnellement, je ne suis pas fan de cette version mais beaucoup se sont pris au jeu de parcourir les possibilités offertes par le tissage. Je vous dévoile ma sélection de marques et objets tendances, fun et parfois même design.

Des accessoires d'intérieur ou de poches par Prune Thibeaut

Le point Tapis(Latch Hooking), pris d'amour et décliné 
par Chaumière Oiseau & Klin doeil

En Oeuvre d'Art, tel un chef d'oeuvre par la marque Wand (W&)

Au format Naturel ou Upcycling, se sensibiliser à rester Eco-responsable 
avec Cbyclemence

Pour ceux qui sont adeptes mais qui ne veulent pas se prendre la tête, toutes ces inspirations et ces objets peuvent être achetés tout fait (notamment sur Etsy ou en petite boutique comme Klindoeil, par exemple).

Pour les autres qui aimeraient bien apprendre un peu pour reproduire à l’infinie et personnaliser à volonté, vous pouvez faire un atelier DIY pour les réaliser soi même (avec une pro comme Julie Robert très connue – même si je ne la connait pas vraiment mais on me l’a conseillé)  ou encore acheter des kits tout prêts.

La marque WAND Studio

La Marque WAND Studio (W&) est un véritable coup de coeur dans le domaine du tissage. Je suis très sensible à la qualité de leur tissage et l’expression artistique faite avec cette méthode.

Les jeux de transparences, les graphismes déployés parfois sur ces « cadres » de plusieurs mètres de long ou de large donne à ces pièces un côté artistique, tel un artiste peintre.

Photo tissage Cadre en transparence Klindoeil – site http://wand.studio/index.html

Photo tissage sur table – site http://wand.studio/index.html

Nous expérimentons avec le fil et la matière comme outils pour dessiner le volume, pour scénographier, pour composer, pour jouer avec l’espace, petit ou grand – Lucie Laustriat & Fleur Pinsard

Photo Evénement « Journée Bleue » WAND Studio – site http://wand.studio/index.html

Photo – site http://wand.studio/index.html

Les méthodes de tissage

Il existe plusieurs méthodes ou points différents, alors bon … il ne s’agit pas de faire une liste exhaustive mais plutôt de vous donner quelques débuts.

  • Le point standard qui fait la base de tous les tissages et qui consiste à passer haut dessus puis en dessous de chaque fille de chaîne.
  • Le point noué, permet de créer quelques volumes (besoin d’un chainage en carreaux).

Crédit Photo : woodhappen.com

DIY : Cadre déco tissé

Avec toutes ces inspirations plus jolies les unes que les autres, est né une frustration, puis une envie de créer mon propre cadre, mon « oeuvre d’art ».

Je suis sensible aux matières et en cela, je me suis retrouvée à jouer avec les volumes et les types de laines, les couleurs et les formes. Cela est inspirant, je trouve. Le tissage reste, toutefois, une activité fastidieuse, il faut le dire. Le résultat en vaut cependant le coup car je trouve que l’art s’exprimant de toute les manières alors on en perçoit le caractère.

Matériel
  • Un métier à tisser rond (Zodio)
  • Du fil de coton câblé (Cultura)
  • Des bobines de laine
Tutorial

Il s’agira là d’utiliser les différents points présentés précédemment.

Le chainage est juste différent. J’ai voulu créer une grille alors j’ai créé deux chainages l’un au dessus de l’autre.   L’avantage est que toutes les techniques de tissage peuvent s’appliquer, notamment le point noué qui a besoin d’un chainage croisé.

Meliconseil :

  • Il est essentiel de bien tendre le chainage pour rendre le tissage bien net. Pour cela faire une boucle et fixer une extrémité, puis dérouler le fil tout en maintenant les extrémités à chaque fil de trame, jusqu’à la fin où il faudra maintenir le fil tendu pour boucler la dernière maille.

 

  • Pour éviter de créer une distorsion du chainage lors du tissage, il est conseillé d’utiliser des « broches » ou tout du moins un système rigide pour maintenir les extrémités. J’ai utilisé des pailles (je n’avais que cela en fait) mais vous pouvez utiliser des piques à broches ou simplement acheter des broches spécifiques en métal (souvent fourni dans les kits de tissage).

  • Si vous voulez vous lancer dans le tissage mural, je vous recommande d’investir dans un métier à tisser de 19 x 29 cm, c’est idéal pour commencer, et même après. Vendu en kit généralement, il s’accompagne d’un peigne et d’une navette. Et souvent de barres métalliques qui permettent de s’assurer que l’ouvrage reste droit pendant le tissage. 

Pour le reste à vous de jouer, inventer et créer sont vos atouts.

Petit cadeau :

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *